Qu'y-a-t'il dans mon église ?

Au mois de juin 2017, les enfants du catéchisme et leurs parents ont visité dans le détail l'église de Caligny. Voici ce qu'ils ont découvert...


L'église est l'édifice consacré au culte et aux rassemblements des chrétiens.

L’Église (avec un E majuscule) est l'ensemble des chrétiens qui ont foi en Jésus-Christ.


L'église

Que fait-on dans une église ?

 

On prie, on chante la gloire de Dieu, on partage sa Parole, on reçoit un sacrement (baptême, eucharistie, réconciliation, confirmation, mariage, ordination, sacrement des malades). On célèbre des funérailles. On vit la messe le dimanche... On vient se ressourcer et recevoir l'amour de Dieu.

C'est un lieu sacré, dédié à Dieu.

Le clocher se voit de loin. On y trouve les cloches qui sonnent le rassemblement des Chrétiens.

L'entrée

Lors d'une célébration, on entre généralement par l'entrée principale, elle marque l'entrée dans l'espace sacré.

 

L'entrée ne donne pas toujours directement dans la nef. On passe par le narthex, sorte de vestibule ou avant-nef.

 

Le bénitier

Le signe de croix est le signe des chrétiens. Ils croient en la Trinité, c'est-à-dire, en Dieu le Père, en son Fils Jésus-Christ et à l'Esprit Saint.

C'est pour cela que lorsqu'ils entrent dans l'église, ils trempent le bout des doigts dans l'eau bénite du bénitier et effectuent un signe de croix : au nom du Père (main droite sur le front), du fils (sur le bas-ventre) et du Saint-Esprit (sur l'épaule gauche), amen (sur l'épaule droite).


L'ambon

Face aux Chrétiens, différents objets entourent l'autel.

Ce pupitre qui porte le lectionnaire est l'ambon.

Le Lectionnaire est le Livre liturgique contenant les lectures prévues pour telles ou telles cérémonies.

Pour la messe, on distingue le lectionnaire dominical et le lectionnaire de semaine ; il existe un lectionnaire des célébra­tions pour le baptême, pour le mariage, pour les défunts, etc. Le Livre des jours est le lectionnaire de l’office des lectures.

Sources : Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD

La Croix

Signe des Chrétiens, la Croix rappelle que le christ a donné sa vie par amour pour les Hommes.

 

 

 

L’encensoir

L’encens est brûlé dans un encensoir, tenu par un thuriféraire (d’un mot grec, « thus », encens, et d’un mot latin « ferre », porter) qui le fait osciller pour mieux diffuser le parfum de l’encens.

La fumée de l’encens montant vers le ciel symbolise la prière qui monte vers Dieu.

L’encensoir est utilisé à différents moments durant la célébration eucharistique : procession d'entrée, offertoire, consécration...


L'autel

L'autel est généralement placé au milieu du chœur de l'église.

Il représente le Christ qui rassemble des Hommes.

Les burettes

Pour célébrer une messe, différents objets sont préparés et disposés sur l'autel par des paroissiens. On y trouve les burettes. Ces petits vases contiennent l'eau et le vin utilisés durant la prière eucharistique où le pain et le vin deviennent Corps et Sang du Seigneur. Elles sont placées dans une petite coupelle appelée le lavabo.

Le linge à côté, est le manuterge. Le prêtre s'en sert pour s'essuyer les doigts ou les mains après les avoir lavées durant le geste dit du lavabo (il se verse l'eau sur les doigts sur le lavabo).

Une coupelle

Quand l'assemblée est nombreuse, on utilise une ou plusieurs coupelles pour les petites hosties.


La patène

La patène est une petite assiette sacrée servant lors de la messe à recevoir la grande hostie que le prêtre consacre.

Le calice

Le calice est la coupe contenant le vin (blanc) qui deviendra le Sang du Christ.

Le Prêtre et les paroissiens(nes) qui vont distribuer les hosties en boivent le contenu une qu'il est consacré.

Le missel

Sur l'autel, est également disposé le Missel.

Le missel est un livre liturgique dans lequel on trouve tout le texte de la célébration de l'eucharistie : chants, lectures, prières ainsi que des indications pour les gestes.

Il en existe deux modèles : le missel d'autel (en photo), destiné à l'usage du célébrant et le missel paroissien, plus petit, destiné au fidèle.


Le ciboire

Le ciboire, ce grand calice couvert contient la réserve eucharistique, c'est-à-dire les hosties consacrées qui seront placées dans le tabernacle ou recouvert d'un linge.

La veilleuse

Le tabernacle est signalé par une veilleuse rouge, signe de la présence de Jésus.

Le cierge Pascal

Le cierge Pascal est allumé durant la veillée de Pâque, pour célébrer des baptêmes et des funérailles.

Il nous rappelle la présence de Dieu vivant parmi nous.


Chapelle à la Vierge

Dans l'église de Caligny, à gauche de l'autel, on trouve une petite chapelle consacrée à Marie.

Les statues

De la Vierge Marie ou des Saints, les statues nous rappellent que nous ne sommes pas seuls, et que ceux qui sont déjà auprès de Dieu, prient pour nous.

La Chaire

Autrefois, il n'y avait pas de micro. Alors pour que tout le monde puisse entendre le prêtre au moment de la Parole de Dieu et de l'explication qu'il en donne ensuite, il montait dans la Chaire.


La Croisée du transept

Sous la croisée du transept, se tiennent les temps forts des baptisés : mariages, baptême, mariage...

Le chemin de croix

Plusieurs tableaux font le tour de l'église sur les côtés. Ils constituent le chemin de croix et racontent le chemin de peine et de souffrance de Jésus qui a porté sa croix jusqu'au Calvaire. Il y est mort sur la croix pour le salut des Hommes.

Le confessionnal

Le confessionnal est une petite maison qui servait pour se confesser discrètement autrefois. Le prêtre ne voyait pas la personne qui lui parlait. Il est moins utilisé aujourd'hui. Les Chrétiens font confession lors de célébrations pénitentielles, organisées avant Noël et Pâques, notamment.


Les Fonds baptismaux

Les fonds baptismaux sont destinés à recevoir l'eau du baptême. On l'appelle aussi le baptistère.

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.